Google mise sur le Cloud avec son Chromebook

Yannick Delsahut est expert en nouvelles technologies et marketing. Il intervient  régulièrement pour Orsys dans le cadre de formations et évoque cette semaine le système d’exploitation de Google, Chrome OS.


Présenté lors de la dernière conférence annuelle de Google à San Francisco, Chrome OS est le système d’exploitation développé par Google et commercialisé depuis fin juin 2011 par le biais des Chromebooks.

La singularité de cet OS par rapport à ses concurrents réside dans la stratégie Cloud sur laquelle repose la solution. Contrairement aux autres systèmes tels que Linux, Mac ou encore Microsoft, Google a décidé de tout miser sur la stratégie Internet. Adieu CD-Rom et installation laborieuse, l’acquéreur d’un Chromebook peut désormais, en quelques clics et à peine dix secondes d’attente, naviguer sur son ordinateur, stocker l’ensemble de ses données en ligne et apprécier les avantages d’un OS léger et performant. En revanche, ce même acquéreur doit disposer d’une connexion Internet permanente, élément indispensable pour lui permettre de tirer profit des fonctionnalités mentionnées.

Quid de la pertinence pour l’utilisateur nomade, privé d’une connexion réseau et ne disposant pas d’un accès Wifi ou d’une clé 3G ? Afin de pallier les éventuelles déceptions et frustrations, Google a donc travaillé sur le mode offline, autrement dit l’accès hors-ligne, aux outils de bureautique et messagerie Google tels que Gmail, Calendar et Docs, en utilisant le format HTML5.

Google mise en tout cas sur l’avenir du Cloud et n’est pas le seul, en témoigne le récent lancement de l’offre bureautique en ligne de Microsoft, Office Web Apps.

Si l’iPhone et après lui, l’iPad, ont ouvert une brèche dans le comportement et les attentes des utilisateurs sur les outils de navigation, la solution développée par Google ajoute aujourd’hui une brique supplémentaire en répondant aux problématiques de stockage des données via le cloud computing. De là à dire que le Chromebook serait l’avenir des nouveaux ordinateurs de travail, il n’y a qu’un pas.

Reste enfin à se poser la question de l’utilisation en entreprise : à terme, les entreprises parieront-elles sur Chrome OS pour constituer des parcs hybrides et ainsi espérer obtenir des économies d’échelle ou seront-elles bridées par des contraintes internes fortes relatives à leurs architectures actuelles ?

Mais surtout, quid de la stratégie long terme de Google vis-à-vis de ses terminaux (Android, Chrome…) ? La croissance et les parts de marché d’Android ont sans doute surpris plus d’un analyste.

L’avenir en tout cas nous le dira et nous ne manquerons pas de vous en reparler.

Formations associées :
Les technologies du Web, synthèse
Google Apps, utilisateur
HTML 5, CSS3, nouveautés/développement RIA
Créer des applications multiplateformes pour mobiles

____________________________________________
Le blog des experts en informatique  - ORSYS Formation - Le blog informatiquewww.orsys.fr


Cette entrée a été publiée dans Cloud computing, Internet, Logiciels, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentaires

Une réponse à Google mise sur le Cloud avec son Chromebook

  1. Herve dit :

    La convergence Android / Chrome est LA question à se poser. Microsoft avait résolu le problème avec un système mobile (Windows CE) dérivant de son système pour fixes (Windows). Mais là, on est sur deux branches différentes, même si toutes deux dérivent d’un noyau Linux. Merci Mr Torvalds.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*