Archives par mot-clef : logiciel

Internet des objets, la nouvelle révolution industrielle

Par la Rédaction ORSYS

On associe spontanément le terme d’objets connectés à des usages grand public. Il renvoie aux bracelets d’automesure (quantified self) et autres vêtements connectés (wearables), très prisés des habitués des salles de fitness. Les détecteurs de choc, de fumée ou de fuite de gaz protègent, eux, notre maison tout en réduisant notre consommation d’énergie. Ce n’est que la face émergée d’un phénomène plus important.

Les industriels s’emparent progressivement de l’Internet des objets (IoT). A partir de capteurs mesurant la chaleur, l’humidité, la pression, l’accélération ou les vibrations, ils peuvent relever l’information à distance.

Ces capteurs sont aussi utilisés pour connaître en temps réel l’état de santé d’un équipement, évaluer son niveau de performance (disponibilité, temps de latence…), repérer d’éventuels dysfonctionnements et, au final, prévenir les pannes. lire la suite

Share Button

Avec le BIM, le bâtiment entre enfin dans l’ère du numérique

C’est un vrai BIM bang ! Le concept de modélisation des données du bâtiment ou Building Information Modeling (BIM) modifie en profondeur la façon de concevoir et de construire des bâtiments. Cette plateforme numérique contient toutes les caractéristiques physiques, techniques et fonctionnelles de l’édifice.

Architecte, maître d’œuvre, gestionnaire de patrimoine, client final… Chaque intervenant partage la même vision de l’ouvrage, de sa conception à son exploitation « Cette vision collaborative de la maquette 3D permet de réduire les coûts liés à construction mais surtout à la gestion et à l’entretien du bâtiment, le poste de dépense souvent le plus élevé », note Haïssem Ben Achour*, consultant CAO/DAO/PAO et formateur chez ORSYS. lire la suite

Share Button

Tendances Nouvelles Technologies Numériques 2016-2017

couv informatique 2016-2017
A l’occasion de la sortie de son catalogue de formations aux nouvelles technologies numériques, ORSYS vous propose, comme chaque année, une revue des tendances qui marquent ou vont marquer ce domaine.

 

Quatre lignes se dessinent :

Les thématiques liées à la transformation digitale qui impacte particulièrement le domaine du management des Systèmes d’Information, ainsi le bi-pôle traditionnel Etudes-Exploitation s’efface et fait émerger une nouvelle fonction clé, le Business Relationship Manager, de même pour les directions marketing, communication, études et informatique, la digitalisation croissante de la relation client rend désormais incontournable un pilotage efficace de la mesure et de la data sur Internet, d’où l’importance du digital analytics. N’oublions pas la question clé de la cybersécurité avec notamment, la certification ISO 27032. Et enfin, et pour ne citer que quelques exemples parmi une offre très riche, les aspects juridiques de cette transition numérique. lire la suite

Share Button

Tour d’horizon des systèmes embarqués

systemes embarques 1

Par Christophe Blaess*

Le terme « système embarqué » est une traduction un peu maladroite de« embedded system » qui signifie plutôt système incorporé, intégré, enfoui. Prenons garde à ce mot « embarqué » qui est trop souvent connoté « mobilité ». Bien qu’un panneau d’affichage urbain, un réfrigérateur ou un écran de commande de pompe à essence soient plutôt statiques par nature, ils répondent parfaitement aux critères des systèmes embarqués…

Notion de système embarqué

J’aurais tendance à décrire un système embarqué plutôt comme un ensemble informatique qui se trouve intégré dans une entité plus complexe dont il devient une pièce parmi d’autres. Ainsi une carte à microprocesseur (système informatique complet) devient un simple composant d’un tableau de bord, d’un panneau de contrôle industriel, d’un objet grand-public, etc.

Une caractéristique commune à la plupart des systèmes embarqués est le fait qu’ils sont conçus pour répondre à un ensemble de contraintes imposées par leur environnement de fonctionnement ou leur destination. En voici quelques exemples courants :

contraintes matérielles : l’encombrement maximal du système (taille et poids) impose des limitations à l’autonomie (volume des batteries), au refroidissement (radiateurs et ventilateur) et par conséquent à la puissance processeur utilisable ;

contraintes logicielles : le fonctionnement du système dans des environnements hostiles, soumis à des utilisateurs inexpérimentés ou malintentionnés, sa résilience face à des coupures d’alimentation intempestives et la possibilité de réaliser des mises à jour distantes et automatiques sont des problèmes complexes, et doivent impérativement être pris en considération lors de la conception d’un système embarqué ;

contraintes fonctionnelles : pour qu’un système soit en avance face à la concurrence, il est nécessaire de minimiser les coûts – donc la puissance matérielle disponible – tout en optimisant les fonctionnalités proposées à l’utilisateur. Le logiciel doit tirer parti de toutes les ressources disponibles via des techniques de programmation spécifiques (temps réel, multi-threading, IHM avancée, etc.). lire la suite

Share Button

JavaScript au cœur des architectures Web

Florent Garin3

Tantôt aimé, tantôt détesté, JavaScript est un langage qui sort de son périmètre initial. Orsys a interviewé Florent Garin*, architecte logiciel, Expert JavaEE et dirigeant de l’entreprise DocDoku, spécialisée en solutions digitales pour l’industrie sur l’évolution de ce langage…

Pourquoi s’intéresser à JavaScript aujourd’hui ?

Si cette technologie était au départ essentiellement orientée client, dédiée aux applications web, elle s’est depuis répandue dans d’autres domaines : sur la partie serveur avec la plateforme Node.js, on peut désormais implémenter la partie webservices, des WebSockets ; on peut aussi coder des applications mobiles ainsi que des applications lourdes bureautiques desktop également en JavaScript.

Ce qui auparavant nécessitait d’être conçu sous C# ou en Java peut désormais être conçu en JavaScript. Ce langage est sorti du WebFront, son domaine originel, pour devenir universel. On constate d’ailleurs aujourd’hui que JavaScript commence à être en concurrence avec Java. Pour exemple, l’entreprise américaine Paypal a délaissé Java au profit de JavaScript pour ses développements serveur. C’est un langage incontournable. lire la suite

Share Button