Le Reverse Mentoring pour plus de confiance au travail 9


Share Button
reverse-mentoring

Reverse Mentoring

Marie DESPLATS, vous dirigez un cabinet de conseil en recrutement et accompagnement des entreprises sur leurs problématiques RH (TETRAGORA). Vous êtes, par ailleurs, maître praticien en PNL, certifiée MBTI, consultante et formatrice chez ORSYS depuis de nombreuses années.

Vous êtes aussi co-auteur du livre « Manager la génération Y » écrit avec Florence Pinaud (éd. Dunod). Dans ce livre vous mentionnez le « reverse mentoring », notre sujet du jour :

Tout d’abord, pouvez-vous nous dire en quelques mots ce qu’est le Reverse Mentoring ?

MD : Le reverse mentoring (mentorat inversé) est un concept qui est apparu avec l’arrivée de la génération Y dans les entreprises. Il s’accentue aujourd’hui avec l’entrée sur le marché de la génération Z. Les jeunes recrues plus agiles face aux nouveaux outils digitaux vont proposer de mentorer leurs aînés. Et ce, dans le but de les aider à acquérir plus d’aisance dans l’utilisation des nouvelles technologies. Le reverse mentoring met en évidence un phénomène qui ne s’était jamais produit jusque-là : les jeunes ont plus de connaissances que leurs aînés dans certaines disciplines. Les managers et dirigeants s’en doutaient puisque la plupart sont aussi parents et qu’avec l’arrivée de l’internet 2.0, les enfants ont pour la première fois appris à leurs parents à utiliser les nouveaux moyens de communication.

Vous travaillez beaucoup sur la problématique du management intergénérationnel. Diriez-vous que le Reverse Mentoring est une des clés du management d’aujourd’hui ?

ein motiviertes team zeigt daumen hoch

Reverse Mentoring

MD : Le reverse mentoring apporte une vraie prise de conscience pour les quadras et les quinquas sur les qualités de leurs jeunes collègues. Alors qu’ils avaient tendance à les voir comme des enfants gâtés, ils se rendent compte que ces jeunes sont configurés pour produire dans l’entreprise du 21e siècle et qu’il est impératif de revoir en profondeur le fonctionnement et le management.

Y a-t-il d’autres bénéfices selon vous ?

MD : La mise en œuvre du reverse mentoring montre que les managers commencent à accepter de renoncer à leur ego pour aller vers une entreprise plus collaborative, plus agile où les acteurs interagissent pour trouver ensemble plus d’épanouissement

Auriez-vous quelques exemples d’application à partager ?

MD : Danone  a imaginé un programme pour former ses collaborateurs aux réseaux sociaux et dans le Comex d’Orange, chacun de ses membres s’est vu attribuer comme mentor un jeune embauché.

D’autres entreprises, comme AXA, ont repris cette idée et on voit de plus en plus ce phénomène se généraliser.

Quelle est votre approche pédagogique pour former au mieux les personnes intéressées par cette approche ? Y a-t-il des freins ?

MD : Si une entreprise veut mettre en place du reverse mentoring, elle a besoin de bâtir un cadre qui formalise la relation entre le mentor et le mentoré, tout en laissant les binômes se choisir afin de cultiver la confiance mutuelle sans notion de hiérarchie ou de rôle dominant. Le mentoring n’est ni du tutorat, ni du coaching. Les plus jeunes pourront donc transmettre leurs pratiques pour que les plus seniors se sentent à l’aise avec les outils et les concepts du digital alors que les plus seniors partageront leur savoir-faire métier à travers des échanges avec les plus jeunes.

Enfin, le frein le plus important est lié à l’ego des seniors qui doivent accepter que la compétence n’est pas forcement liée à l’expérience.

 

Formations associées :

Manager : améliorer les synergies entre les générations, 2 jours (réf. MGE)

Recruter la génération Y, 2 jours (réf. RGY)

Génération Y : les bonnes pratiques managériales, 2 jours (réf. GEN)

Intégrer et manager la génération Z, 2 jours (réf. TIZ)

Coacher la nouvelle génération, 2 jours (réf. GEC)

Manager avec les outils du digital, 1 jour (réf. MGD)

Accompagner les futurs retraités, 2 jours (réf. FUT)

 

Domaine associé : manager la diversité

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 commentaires sur “Le Reverse Mentoring pour plus de confiance au travail