Manager : lâchez prise !


Manager : lâcher prise

Conflits, turn-over important, absentéisme, mal-être… Lors de ses précédents articles, ORSYS a parlé du lien entre stress des collaborateurs et manque de performance. Mais s’il est incontestable que l’entreprise peut déployer certains moyens pour limiter le stress sur ses collaborateurs, le manager doit, lui, apprendre à gérer le stress qu’il pourrait communiquer à son équipe et donc apprendre son propre lâcher prise.

Définir ou redéfinir le rôle du manager dans l’entreprise

Le manager est le maillon de l’entreprise qui se situe entre l’opérationnel et le décisionnel. Il supervise une équipe d’un côté et répond à des ordres de l’autre.

En tant que rôle pivot entre la direction et son équipe, il doit faire en sorte que les collaborateurs répondent au plus juste des attentes de la direction en prenant compte de ses contraintes. Le manager doit donc : lister, piloter, anticiper, décider…

Il doit savoir évoluer avec la stratégie de l’entreprise mais aussi avec son temps. Cela signifie adapter ses méthodes de management mais aussi sa vision du travail.

En effet, le management suit la même opposition que l’époque des cols bleus/cols blancs à l’heure où l’on parle de l’entreprise 2.0, 3.0 etc. Les mentalités ont changé, la conception du travail en entreprise aussi. Les salariés ont de plus en plus accès à l’information, plus de moyens et d’arguments de défense mais aussi plus d’autonomie. Le rôle du manager évolue obligatoirement vers une nécessaire capacité de remise en question face aux remarques des collaborateurs, aux nouvelles technologies ou face aux nouvelles générations qu’on ne manage plus comme les précédentes.

 

Pourquoi endosser/vivre le stress de son équipe n’est pas synonyme de bon management ?

Toujours en tant que rôle pivot, le manager est un intermédiaire qui temporise et fait tampon entre les deux parties. Il peut donc être en situation de stress, mais aussi être générateur de stress, notamment s’il travaille dans l’urgence. Son état influencera obligatoirement la transmission des messages à son équipe, tant dans le fond que dans la forme.

En état de stress, le manager peut déclencher une pseudo agressivité, de la non- communication, une mauvaise gestion du temps…Mais la qualité principale du management, c’est savoir prendre de la hauteur et du recul face aux situations. Et donc chercher à « influencer » positivement son équipe. La règle d’or du manager c’est l’adaptabilité : à son équipe, aux contraintes, aux demandes de la direction etc.

Il ne doit jamais être dans l’empathie : le manager ne peut pas se sentir responsable de tous les maux. Il doit être en mesure de repérer le quotient émotionnel de ses collaborateurs, de voir comment les rassurer, comment les accompagner…et garder son objectivité autant que faire se peut pour mener à bien les projets.

S’il faisait preuve d’empathie, il perdrait le recul nécessaire à la prise de décision. Attention toutefois à ne pas confondre empathie et compréhension. Ne pas faire preuve d’empathie ne signifie aucunement ne pas être compréhensif envers ses collaborateurs.

 

Comment lâcher prise dans le management ?

lâcher prise : management

Il faut avoir à l’esprit que nous ne sommes pas tous faits pour être manager. Mais dans la continuité de la définition de son rôle, le manager doit apprendre à se poser les bonnes questions qui lui permettront de gérer les objectifs de la direction ainsi que ceux de son équipe.

Prendre de la hauteur : par exemple se focaliser sur les moyens plutôt que sur les résultats. Cela revient à se détacher du résultat pour l’obtenir.

Définir ses priorités : SWOT, matrice d’Eisenhower…

Avoir la vision la plus large possible du processus : cela permet d’être moins surpris face aux aléas du projet. L’anticipation de ces démarches est facilitée par l’expérience, l’analyse pratique, le principe d’amélioration continue ou le changement de méthode occasionnel.

Améliorer la prise de décision : le mieux étant que le manager soit convaincu de la décision à transmettre. Mais s’il n’a pas son mot à dire, il se positionne en relais de l’information et des objectifs. Il doit alors garder une fermeté tout en étant le plus sincère possible vis-à-vis de ses collaborateurs.

Se « déstresser » : si le rôle ne lui convient pas et qu’il a des difficultés à faire face, il devient nécessaire de procéder à une remise en question au plus vite.

Développer une vision constructive : langage positif, projection, anticipation, adaptation, mettre en place un plan d’action…

 

Maillon important de l’entreprise, le manager se doit de rester stable au milieu des vents parfois contraires de la direction et de son équipe. Le lâcher prise est ce qui peut lui permettre le recul nécessaire à la bonne marche des choses et tenir les objectifs.

 

Managers : booster votre efficacité personnelle

Développer votre flexibilité comportementale

Savoir lâcher prise er prendre du recul – Niveau 1

Organiser le travail de son équipe

Share

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *