5 conseils pour piloter votre entreprise 1


Piloter votre entreprise

 

Par la Rédaction ORSYS

 

Bâtir et déployer une stratégie d’entreprise, créer de la valeur pour l’ensemble des parties prenantes, définir des plans d’action et les piloter, sont autant de préoccupations qui incombent aux dirigeants. Voici 5 conseils pour vous guider.

 

1. Faire du pilotage un allié

Trop d’entrepreneurs échouent encore parce qu’ils n’ont pas consacré du temps au pilotage de leur entreprise. Pourtant, une bonne stratégie de pilotage aide à se fixer des objectifs, à choisir les plans d’action appropriés et mettre en place les moyens pour aboutir… voire prendre les décisions pour changer de direction si nécessaire.

Et c’est d’autant plus indispensable dans un contexte économique où la réactivité, poussée par les usages liés au digital, prime. Alors qu’il y a encore quelques années, l’entreprise statuait elle-même sur son offre, son prix, etc., aujourd’hui ce sont bien les clients qui décident. Mieux informés, ils comparent et ont la décision d’achat en main.

 

2. S’équiper des bons outils

Bien piloter, c’est aussi contrôler que le chemin suivi est le bon. Il est donc nécessaire de choisir les indicateurs et se doter des outils pour les suivre. Objectif ? Mener le navire à bon port. Les outils de suivi vont permettre de coordonner les efforts de tous en vue d’atteindre l’objectif, mais aussi de se projeter à court ou à moyen terme.

Pour cela, le pilote doit d’abord choisir les indicateurs, qu’ils soient de nature économique, humaine… Spécifiques à l’activité de l’entreprise et adaptés à sa taille, ces indicateurs doivent être avant tout pertinents et lisibles. Puis le reporting et les tableaux de bord permettront d’avoir une photographie de l’entreprise à un instant T. Ils contribuent à suivre l’évolution des indicateurs, sur une semaine, un mois… et faire preuve d’agilité en adoptant un plan B en mettant en place les dispositifs appropriés pour éviter de quitter la « bonne route ».

Et pas question de se dire que les outils de pilotage concernent uniquement les grandes entreprises : des outils existent, par exemple en ligne, pour les plus petites structures afin de les aider à gérer leur activité.

 

3. Piloter, sans oublier les voyageurs

5 conseils pour piloter votre entreprise ORSYS

Piloter, suivre… oui, mais sans oublier le client. Car que serait le chiffre d’affaires sans ce client ? Un bon système de pilotage placera celui-ci au cœur des préoccupations. Un choix qui, par ricochet, implique tous les acteurs de l’entreprise, direction générale en tête.

Il nécessite également d’adapter l’organisation pour faciliter l’atteinte des objectifs, le changement culturel… Et de vérifier en permanence que réaliser telle ou telle autre performance reste cohérent avec les attentes de vos clients… voire permet d’anticiper leurs besoins.

 

4. …ni les copilotes !

Que serait une stratégie de pilotage sans bons copilotes ? Le pilotage place définitivement l’humain au cœur de ses processus, que ce soient les clients ou les collaborateurs. Il exige également une bonne capacité à communiquer sur le plan de route, les méthodes de démultiplication des actions, les outils de contrôle…

Et n’oublions pas que communiquer ne signifie pas transmettre, mais bien échanger, savoir écouter les avis contradictoires, s’assurer que le message est compris… Et surtout éviter de laisser un collaborateur sans « feuille de route », de le laisser agir sans guidage !

L’avantage ? Tous les acteurs de la stratégie savent où ils vont : la stratégie de pilotage apporte une vision commune, donne du sens à l’action… Fini le chacun pour soi, l’action devient collective !

 

5. Former le pilote

On le voit : un bon pilote est autant un bon gestionnaire qu’un bon manager. Il doit avoir son plan de vol en tête et savoir maintenir le cap sur la destination visée. Il allie la stratégie (quelle est notre direction ?), à l’opérationnel (comment allons-nous faire, avec quel plan d’action ?) et le contrôle (quels outils de suivi ?).

De plus, à l’instar d’un équipage aérien ou naval, il lui faut être à l’écoute de son équipage. Si le dirigeant est bien celui qui saura prendre les décisions, il lui est indispensable d’avoir à ses côtés des personnes dotées de compétences techniques qui peuvent donner leur avis librement.

« Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin », résume parfaitement le proverbe africain : fini les dirigeants qui prennent seuls les décisions. Un gage de sécurité pour l’entreprise également : les conséquences des décisions doivent pouvoir être pesées, critiquées, remises en cause, vérifiées avant d’être mises en œuvre.

 

Et si vous aussi, vous étiez le pilote de votre entreprise ?

 

Bâtir une stratégie d’entreprise, 3 jours (réf. INI)

Transformation digitale, conduire le changement, 2 jours (réf. CHN)

Conduire le changement, démarche et outils, 2 jours (réf. CHA)

Change Manager : acteur transverse des changements dans l’entreprise, 2 jours (réf. CHM)

Tableaux de bord : outils de pilotage pour la performance, 2 jours (réf. TAB)

Balanced Scorecard : bâtir et piloter sa stratégie d’entreprise, 2 jours (réf. TBO)

Tableaux de bord qualité, conception et exploitation, 2 jours (réf. TBQ)

Gestion sociale, piloter par les tableaux de bord, 2 jours (réf. GSO)

Share

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “5 conseils pour piloter votre entreprise