Pour féliciter efficacement ses collaborateurs, il ne suffit pas de dire « bravo » 5


Share Button

Féliciter ses collaborateurs

La valorisation, qu’est-ce que c’est ?

C’est accorder une valeur à un résultat, un effort, un comportement.

La reconnaissance et la valorisation sont deux outils du manager pour motiver, soutenir les collaborateurs et anticiper les conflits. Ce sont donc deux valeurs indispensables au bon fonctionnement d’une équipe et qui permettent plus de performance. Par quoi cela passe-t-il ?

Le salarié :

– veut savoir ce qu’on attend de lui (besoin de sens et de reconnaissance)

– veut participer aux décisions affectant ses résultats (reconnaissance)

– améliore considérablement sa performance s’il peut influencer les résultats obtenus (plaisir de causalité)

– veut du « retour » sur la qualité de son travail (reconnaissance)

– améliore sa performance quand son manager manifeste de l’intérêt pour ses résultats (reconnaissance)

– souhaite de la reconnaissance pour la contribution qu’il apporte (reconnaissance)

 

Véritable clé de voûte du management d’équipe, le manager doit s’affranchir des idées reçues sur ce qu’est la valorisation.

Par exemple, les 6 idées fausses, c’est penser que :

1 – le travail bien fait, c’est « normal », donc ne nécessite ni reconnaissance ni valorisation.

2 – ce n’est réservé que pour des actes extra – ordinaires.

3 – l’argent et la promotion sont les seules réponses.

4 – cela ne peut venir que de la hiérarchie.

5 – il faut attendre la fin de l’action pour valoriser.

6 – féliciter maladroitement n’est pas sincère.

 

Comment valoriser :

Lorsque l’on cherche à modifier les habitudes d’une équipe de collaborateurs, les messages positifs qu’on peut lui envoyer sont très importants. Ils renforcent leur motivation et rend crédible leur souci de mieux servir. La plupart des managers préfèrent faire une critique lorsqu’un collaborateur fait une erreur ou prend une mauvaise décision, et oublient trop souvent de souligner les aspects positifs de leurs actions et de les féliciter.

Valorisation directe

Féliciter ses collaborateurs

Pour féliciter efficacement ses collaborateurs, il ne suffit pas de leur dire « bravo ». Il convient de respecter quelques règles de base :

– Décrivez le comportement que vous cherchez à mettre en valeur avec son contexte,

– Dites en quoi ce comportement vous touche, pourquoi vous le jugez positif,

– Félicitez tous les membres de votre équipe, et pas seulement le « chouchou ». Toute personne qui remplit bien sa fonction mérite votre attention,

– Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas vos collaborateurs faire des efforts qu’ils n’en fournissent pas. Certains d’entre eux peuvent travailler pendant des semaines sur un projet sans vous le montrer, et cela aussi mérite vos encouragements.

– Il est bon de récompenser les résultats à court-terme, mais n’oubliez pas pour autant le travail de qualité qui n’obtient pas de résultat immédiat.

En respectant ces quelques règles, vous serez identifié(e) comme un manager juste, sur qui on peut compter, et vos collaborateurs seront beaucoup plus motivé(e)s par les projets et les valeurs que vous leur présenterez.

Valorisation indirecte

Mais la valorisation et la reconnaissance passent également par des messages moins directs. Ceux qui reflètent votre investissement auprès de votre équipe :

– Saisissez toutes les occasions pour valoriser,

– Manifestez un intérêt sincère à vos collaborateurs pour les encourager à se révéler,

– Cherchez à connaître leur moteur en dehors de la vie professionnelle,

– Vérifiez périodiquement si leur travail contribue à épanouir votre équipe,

– Sollicitez-les souvent pour recueillir leurs suggestions,

– Utilisez la délégation pour reconnaître, valoriser et responsabiliser

– Développez un système de communication clair et interactif : les informations et la communication sont des vecteurs privilégiés du sens et de la reconnaissance. C’est pourquoi la maîtrise de la communication par le manager est l’une des conditions de base de la reconnaissance et de la valorisation.

 

Qui, que valoriser ?

– la personne (c’est renforcer l’identité professionnelle)

– les résultats du travail (c’est s’exprimer une fois la tâche accomplie)

– l’investissement dans le travail (c’est reconnaître le savoir-faire et la volonté -quand le résultat n’est pas forcément atteint)

– le groupe (c’est renforcer la solidarité, l’esprit de corps, la cohésion)

Quelles qualités faut-il déployer pour valoriser ?

L’unicité : si vous voulez que la valorisation soit « vue » il faut que le geste soit chimiquement pur. N’y associez aucun autre geste : contrôle, cadrage, recadrage…

La sincérité : C’est se montrer authentique, valoriser avec ses mots, sans excès.

La réactivité : La valorisation doit intervenir le plus rapidement possible après l’acte.

La personnalisation : Agir dans le sur-mesure, s’adapter aux caractéristiques de chacun.

 

Que se passe-t-il si l’on ne valorise jamais ses collaborateurs ?

Rappelons qu’un manque important de reconnaissance au travail multiplie par quatre le risque de vivre une détresse psychologique.

Etre manager, c’est être porteur d’une équipe, de valeurs et de faire en sorte que les objectifs soient atteints dans des conditions les plus agréables possibles pour tous. S’investir auprès de chacun et savoir reconnaître ce qui est fait par eux est le fondement même d’une motivation nécessaire à la réussite de l’équipe.

 

DEL : Déléguer et responsabiliser

IRO : L’improvisation dans la communication

MOT : Motiver et animer votre équipe

VCO : Reconnaître et valoriser ses collaborateurs au quotidien

VIO : Communiquer de manière authentique et constructive (la CAC)

 

Aimé LACOMME

Aimé Lacomme : il a créé son entreprise de management et de développement personnel, de conseil en entreprise et de coaching. Cadre chez France Télécom pendant 41 ans, il a managé des équipes pendant 15 ans et fait de la formation de managers et de la formation au développement personnel pendant 26 ans. Ce sont des centaines et des centaines de managers formés et coachés.

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires sur “Pour féliciter efficacement ses collaborateurs, il ne suffit pas de dire « bravo »

  • DIAZ Raphael

    Bonjour Aimé Lacomme,
    En tant que formateur dans le management je tiens à vous remercier pour cet article qui clarifie clairement mes pensées sur le management et surtout sur l’outil qu’est le signe de reconnaissance à travers la valorisation du travail.
    En effet je pense qu’il ne faut pas valoriser la personne en tant que telle car on ne doit pas mettre une étiquette sur quelqu’un positive comme négative « Tu es génial », « Tu es très fort » mais bien préciser avec des faits en quoi la personne a été géniale ou forte.
    Il convient donc de valoriser les faits et les actes, les qualité humaines à travers une situation et non de qualifier la personne de manière générale sans précision, ce qui serait un jugement.
    J’aimerai beaucoup vous lire également sur le modèle de leadership situationnel de Paul Hersey et Ken Blanchard entre management participatif et directif en lien avec les entreprises libérées modernes.

    Merci encore

    Raphael DIAZ
    Coach certifié HEC et formateur professionnel
    https://coachingcommunication.fr/

  • Vero SB

    Bonjour

    merci pour cet article très clair et très concret. Je l’ai relu plusieurs fois :
    – une première fois pour me rappeller ce qu’il fallait faire : on le sait mais on oublie alors un rappel à la mémoire fait toujours du bien
    – une deuxième fois pour me dire qu’Est-ce que je peux faire tout de suite maintenant : et oui ne pas perdre une occasion d’appliquer immédiatement
    – une troisième fois pour me projeter dans les entretiens annuels à venir :

    Et je le garde de côté au cas où j’oublierai des conseils 🙂