Développer sa créativité pour favoriser l’innovation


ORSYS

Développer sa créativité pour favoriser l’innovation

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte mais la créativité est absolument partout ! Cuisine, home staging (valorisation immobilière), architecture, couture… Tout ce qui se construit et se développe est source de créativité et ce, dans tous les domaines possibles. Sylcie Chuffart*, intervenante dans ce domaine pour ORSYS nous en parle.

La créativité, parlons-en !

La créativité c’est oser. Elle prend de multiples formes, de multiples moyens pour ne consister qu’en une simple chose : s’affranchir consciemment des normes établies. Créer, c’est tenter quelque chose de nouveau en pensant « j’en tirerai quelque chose ».

La créativité devient donc une aptitude autant qu’une habileté. Elle est ce qui conduit une idée vers un concept puis vers une mise en œuvre. Cela sous-entend qu’il est nécessaire de réfléchir avant d’agir alors que le monde, dans sa globalité, suit la tendance inverse : agir avant de réfléchir. La réflexion, par les multiples connexions, cheminements et questionnements qu’elle génère, est une source d’enrichissement perpétuel. Toutefois, il ne faut pas confondre créativité et rêverie. La créativité se concrétise quand la rêverie ne reste que pensée. L’idée est fugace et la créativité est cette étape qui construit. Elle investigue, elle est méthodique, elle est réfléchie, elle conduit à l’innovation (pérenne ou non).

Créer, c’est jouer. C’est prendre quelque chose au sérieux tout en sachant se laisser aller pour que le cerveau trouve une autre porte.

La créativité concerne donc tout aussi bien les entreprises. C’est elle qui apporte l’innovation. Et s’il est évident que l’innovation en termes de produits et de marché apporte toujours à l’entreprise, elle se situe tout aussi bien à d’autres plans (managérial, ergonomique, social…) qui peuvent permettre à l’entreprise de fonctionner différemment et pourquoi pas aller dans des zones inexplorées. Avoir un regard neuf, être le premier à faire quelque chose, employer une nouvelle méthode etc., sont autant de choses qui permettent d’atteindre les objectifs d’une entreprise d’un point de vue stratégique.

Mais quand elles ont conscience de l’importance de la créativité, elles ont souvent bien du mal à la mettre en œuvre.

Mettre en œuvre la créativité

Ainsi, chacun de nous, comme chaque entreprise, a tout intérêt à se lancer à l’assaut du pouvoir créatif. Que ce soit Ulysse avec le Cheval de Troie ou l’adaptateur du module lunaire d’Apollo 13, l’histoire regorge d’exemples où la créativité s’est montrée, si ce n’est salvatrice, au moins source de progrès important.

À la question « est-on tous créatifs ? », la réponse est : oui.

ORSYS

Développer sa créativité pour favoriser l’innovation

Nous le sommes absolument tous.  Mais nous ne prenons pas tous la même liberté avec nous-mêmes. Si créer, c’est oser, il faut bien entendre que cela nécessite une certaine hardiesse. Autrement dit, s’affranchir de quelque chose.

Parmi les facteurs qui brident la créativité on trouve :

– l’esprit critique

– le jugement

– la jalousie

– l’atteinte à la personne

– les peurs (échec, ridicule, inconnu…)

Il faut donc mettre en place un cadre favorisant le démarquage des schémas traditionnels et surtout qui désinhibe les acteurs de l’atelier.

– Créer l’atmosphère est important : il faut un environnement qui ne représente pas le travail traditionnel (être en extérieur, dans un salon…)

– La pédagogie (pour mener un atelier de réflexion créative) : elle ne s’improvise pas. Utiliser la méthode des 7 P (purpose, people, product, process, preparation, practical concerns, pitfalls), diagramme des affinités…

– Favoriser l’intelligence collective. Par exemple dans un groupe, si l’une des personnes trouve une idée, celle-ci appartient au groupe entier.

Ne pas mettre de limite. Recentrer les débats ou la profusion d’idées, mais ne pas les brider.

Développer sa créativité

Présente chez tout le monde, la créativité s’entretient, comme la mémoire.

Ceci passe par des gestes et des habitudes simples :

– couper la télé. Cela peut paraître trivial, mais la télé, en plus d’être une influence, c’est la passivité. Il vaut mieux Internet dans la mesure où c’est un outil qui demande une réflexion pour obtenir ce que l’on cherche.

– un exercice simple : découvrir quelque chose tous les jours. On ne parle pas d’apprendre mais de se concentrer sur son environnement. Il s’agit de remarquer un détail, quelqu’un, une odeur, un changement… Le cerveau est une base de données, cet exercice lui permet d’apporter toujours plus d’éléments à une réflexion, une méthode, un projet à venir, etc.

– un deuxième exercice quotidien : par exemple se concentrer sur 3 petits bonheurs par jour. Pourquoi ? Parce qu’on ne peut pas être créatif en broyant du noir et ce travail permet de développer la créativité émotionnelle.

En bref, regarder n’est pas observer tout comme entendre n’est pas écouter. La concentration sur un détail affine la perception de ce qui nous entoure. Une sorte de souci du détail dont le cerveau saura se resservir tout seul. Il développera des connexions qui permettent la créativité et l’innovation.

En conclusion

Malgré tout, des études montrent que, même s’il est de bon ton de se montrer favorable à la créativité et aux idées nouvelles, la préférence va généralement au conformisme et donc aux méthodes anciennes. Le risque étant inhérent à la créativité, les décideurs préfèrent souvent reproduire un schéma connu plutôt que d’affronter un hypothétique échec. Ainsi, si l’on considère que l’on apprend aussi de ses échecs, un seul mot d’ordre : OSEZ LA CRÉATIVITÉ !

 

Liens vers formations

Mieux utiliser ses ressources internes

Mieux se connaître pour développer son potentiel

Développer sa créativité

Stimuler l’innovation dans l’entreprise avec le Design Thinking

Développer la créativité de son équipe

 

 

Sylcie CHUFFART, développer sa créativité - ORSYS

Sylcie CHUFFART

* Sylcie Chuffart

Après une carrière dans la communication événementielle, elle retourne vers sa vocation initiale (ancienne institutrice)  et se spécialise dans la formation professionnelle pour les jeunes et les adultes avec pour objectif de favoriser l’insertion sociale et professionnelle de toute personne en difficulté, ainsi que des handicapés. Elle bénéficie d’une expérience approfondie du développement personnel et de l’efficacité professionnelle. Elle est, par ailleurs, jury formateur professionnel d’adultes certifiée par le Ministère du Travail.

Share

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *