Réveillons la pédagogie !


ORSYS

Réveillons la pédagogie !

Rompre avec les schémas classiques pour ancrer différemment les apprentissages : tel est l’enjeu de l’innovation pédagogique. Un enjeu essentiel dont ORSYS s’est emparé pour proposer des formations différentes, avec notamment l’outil Klaxoon, qui a reçu à deux reprises un CES Innovation Awards pour son produit au service de l’innovation collective. Revue des trois bonnes raisons de passer le cap.

 1. Pour bénéficier d’un panel d’activités

 L’engagement de l’apprenant : une nécessité pour les services formation. Or, les apprenants souhaitent des formations – qu’elles soient en présentiel ou en e-learning – rythmées et ludiques. Kahoot, PollEverywher, Socrativ… sont autant d’outils de l’innovation pédagogique contribuant à cet objectif. ORSYS a fait le choix de la solution Klaxoon conçue par la start-up rennaise éponyme.

Le principe : le formateur crée des activités (quiz, QCM, brainstorm, sondage…) regroupées sur une box générant un réseau Wifi local, auquel les apprenants accèdent pour participer. Ces activités peuvent également être créées via une session à laquelle on participe avec son smartphone ou sa tablette.

Un accélérateur de motivation

Clarisse Gilbert, ingénieure pédagogique en charge de l’innovation à ORSYS, explique : « Klaxoon aide le formateur à renforcer son animation. C’est un accélérateur de motivation : cet outil dynamise des séquences de formation en validant les connaissances, il permet de vérifier les apprentissages de la veille ou même de trouver des idées… » Klaxoon combine en un seul outil plus d’une vingtaine d’activités pédagogiques (à utiliser en présentiel ou en virtuel) sur la même interface.

Ces activités sont proposées sous quatre grandes catégories : le brainstorm (pour mutualiser des idées collectées sur des post-it de couleurs différentes), le quiz (sous forme de QCM, memory, textes à trous…), le sondage (pour recueillir des avis), l’aventure (parcours composé de diverses activités autour de l’univers du safari, du voyage dans l’espace…). Clarisse Gilbert précise : « Au final, ces « pauses » ludiques permettent de simplifier les apprentissages, de mieux les ancrer et favoriser une participation interactive. »

 2. Klaxoon, pour favoriser l’innovation collective

ORSYS

Réveillons la pédagogie !

Il est vrai que les programmes de formation « classiques » en présentiel, constitués de parcours théoriques et d’exercices pratiques, aussi ludiques soient-ils, ne font plus l’unanimité… notamment auprès des managers de proximité. Clarisse Gilbert argumente : « Ils ont en effet besoin d’expérimenter des outils qui pourront également leur servir pour leurs conduites de réunion, l’animation de groupes, mais aussi valider la consolidation de connaissances. Klaxoon aide le groupe à s’exprimer, à faire en sorte qu’il soit actif dans les sessions de travail. Il génère de la participation en temps réel. Bref, il dynamise la participation. »

 « Il faut s’interroger sur la plus-value pédagogique »

Mais si l’objet est séduisant, l’ingénieure le rappelle : « Il ne s’agit pas de mettre du Klaxoon à tout va : il faut s’interroger sur la plus-value pédagogique d’une séquence de travail avec cet outil. À ORSYS, nous avons testé des sessions pilotes et pris le temps d’écouter les retours de nos formateurs. Aujourd’hui, nous déployons Klaxoon sur des formations en management, développement personnel, ainsi que sur les compétences métiers… aussi bien sur des formations regroupant une douzaine de participants que sur des séminaires. »

3Klaxoon, pour animer des réunions aussi !

Utilisés en session de formation, ces outils d’animation participative donnent souvent envie de poursuivre l’aventure en conduite de réunion. Clarisse Gilbert explique : « On peut utiliser ce type d’outil pour co-constuire, faire avancer un projet, faire des points d’avancement hebdomadaires, animer des réunions de travail… Klaxoon est d’ailleurs une réponse aux travers de notre « culture de la réunion ». Un salarié sur deux estime que les réunions auxquelles il participe sont improductives, qu’elles ne donnent lieu à aucune décision*. Avec Klaxoon, l’engagement sur une réunion progresserait de 30 %. C’est l’outil idéal du chef de projet qui doit animer des réunions participatives. »

Cela concerne tous les services

L’ingénieure ajoute : « L’outil répond également aux préoccupations actuelles en matière de management et de leadership agile. C’est d’autant plus vrai aujourd’hui où l’on demande de la flexibilité aux salariés et où le télétravail progresse. »

Une bonne nouvelle pour les entreprises, d’autant que les outils comme Klaxoon ne sont pas réservés à des secteurs d’activité ou à des tailles d’entreprise : « Banque, énergie… tous les secteurs d’activité peuvent utiliser ce type d’outil. En fait, tout dépend plutôt de la culture d’entreprise, précise Clarisse Gilbert. De même, cela concerne bien entendu les services formation, mais plus largement les services achat, commercial, RH… L’unique contrainte : être équipé d’un bon réseau Wifi, sinon cela peut vite tourner à la catastrophe… »

 

*Étude d’OpinionWay (juin 2017)

Share

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *