Outils visuels au service des formateurs et des managers


ORSYS

Les outils visuels au service des formateurs et des managers

Diminuer le temps d’une réunion tout en augmentant son impact. Synthétiser les conclusions d’un groupe de travail. Former et mieux ancrer les savoirs… Clarisse Gilbert, ingénieure pédagogique en charge de l’innovation chez ORSYS, nous explique l’intérêt de passer aux outils visuels…

Parlez-nous tout d’abord des principes des outils visuels.

Clarisse Gilbert : Ce sont des aides utilisées par les formateurs pour enrichir l’animation de séquences pédagogiques. Ils constituent également de véritables ressources à l’usage des managers pour la conduite de réunions, l’animation de séances de travail. Ces aides permettent soit de représenter de manière visuelle l’avancement d’une réflexion de groupe, soit de synthétiser visuellement un travail collaboratif.

Concrètement, de quoi s’agit-il ?

CG. : Quand on parle de management visuel, ces outils prennent la forme d’outils graphiques, de tableaux de suivi, de boards… Il existe également des techniques de facilitation graphique, tels le mind mapping avec lequel on pourra utiliser les méthodes des post-it, de scribing ou de sketchnoting.

Pouvez-vous nous décrire ces deux nouvelles méthodes ?

CG. : Le scribing est une modélisation du contenu d’une séance participative : la prise de notes de la discussion utilise des mots et des dessins. Le rendu visuel de la discussion permet alors des interactions plus précises et plus nombreuses, et cela évite les redites. Le sketchnoting, lui, utilise des images, des pictogrammes, des intitulés de titres, des dessins très simples pour guider la réflexion.

Pourquoi les outils visuels sont-ils à ce point mis en avant ?

CG. : Dans nos cultures latines, notre tendance à organiser des réunions où seule la discussion a sa place n’est pas nouvelle ! Mais aujourd’hui, dans le contexte professionnel dans lequel nous vivons, nous avons besoin de synthétiser. On prépare donc des documents visuels avant les réunions de manière qu’elles deviennent des séances de travail, de production d’idées et d’échanges. Cela représente alors un gain de temps non négligeable en entreprise.

ORSYS

Les outils visuels au service des formateurs et des managers

Plusieurs études démontrent que l’on retient jusqu’à six fois plus d’informations avec des outils visuels qu’avec des synthèses écrites. Aujourd’hui dans l’entreprise, 80 % du temps des équipes mobilisées sur des projets est alloué à de la communication. L’enjeu est donc particulièrement fort. Alors avec les outils visuels, on gagne du temps parce qu’en un coup d’œil l’image est décryptée. Et ça interpelle directement, les réflexions sont ainsi plus riches.

Dans le monde de la formation, cela a d’autant plus d’intérêt. De fait, le dessin a toujours été utilisé pour ancrer les apprentissages. Mais le développement d’outils visuels renforce cette pratique pour consolider les apprentissages et moments d’une journée, récapituler de ce qui se dit ou réaliser un feed-back à partir d’une mise en situation. Ils font désormais partie de la boîte à outils du formateur.

De quelles compétences spécifiques doit faire preuve celui qui utilise les outils visuels ?

CG. : Il n’y a pas besoin de savoir dessiner pour les utiliser. Il faut apprendre à lever ses propres inhibitions. Cette simplicité de représenter avec un crayon, nous la possédons tous. Grâce à ces techniques, nous retrouvons cette évidence du dessin, fondamentale aujourd’hui, qui nous relie à nous-mêmes et aux autres. Ces outils visuels aident à créer du lien et stimulent l’intelligence collective.

Comment inscrivez-vous ces outils dans votre dispositif de formation ?

CG. : Dans nos formations autour du développement de l’intelligence collective, nous proposons depuis deux ans une formation sur le management visuel. Et cette année, nous avons donc mis au catalogue une formation de deux jours sur les facilitateurs graphiques, qui côtoient trois formations spécifiques sur le mind mapping.

 

Ces formations intéressent aujourd’hui particulièrement les managers, les métiers du digital marketing, de la conception graphique ou vidéo, et tous ceux qui doivent conduire des projets. En fait, ce sont des méthodes universelles pour tout type de publics, utilisables à tout moment de sa vie professionnelle et privée. D’ailleurs, lors de ces formations, nous conseillons de pratiquer au quotidien, qu’il s’agisse des listes de courses familiales ou des travaux au bureau. J’ai moi-même été formée au scribing et au sketchnoting. Depuis je garde un carnet de notes et un crayon à portée de main !

 

Lire/relire aussi :

Réveillons la pédagogie !

Et si on jouait pour mieux apprendre ?

Alors, envie de vous former ?

mind mapping, structurer ses idées avec la carte mentale (Réf. MIP ) 

mind mapping, entraînement intensif (Réf. MMA )

mind mapping, dynamiser les réunions avec la carte mentale (Réf. MMT )

Mettre en place le management visuel (Réf. VUL )

Renforcer la performance de son équipe (Réf. DPE ) 

Stimuler et illustrer les idées avec le langage visuel (Réf. FAG ) 

Share

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *