L’ancrage mémoriel : ludique et durable 2


ORSYS

L’ancrage mémoriel : ludique et durable

Optimiser votre mémorisation, consolider les connaissances acquises en formation, c’est ce que propose l’ancrage mémoriel. Clarisse Gilbert, notre chargée d’innovation pédagogique, répond à nos questions.

Qu’est-ce que l’ancrage mémoriel ?

Clarisse Gilbert : Cette méthode est liée à ce que l’on appelle l’adaptive learning ou apprentissage adaptatif. Elle permet de personnaliser un enseignement en fonction du mode et du rythme d’apprentissage spécifiques à chaque individu. Pour cela, elle mêle algorithme, psychologie cognitive et traitement des données. Née dans les pays anglo-saxons, elle se développe de plus en plus en France parce qu’elle apporte une plus-value indéniable à l’ancrage des savoirs.

Expliquez-nous comment…

C.G. : Il y a 15 ans, les salariés révisaient dans leur classeur de cours fourni à la fin de la formation. Aujourd’hui, on leur offre les facilités du digital learning.

Ainsi, la première étape consiste à comprendre comment l’apprenant mémorise, se concentre et répond. Ses réponses à un questionnaire, réalisé dans ce but, c’est un algorithme qui les traite.

Dans une deuxième étape, on lui propose ensuite, après sa formation en présentiel, un quiz de plusieurs questions de révision pour mieux lui faire mémoriser ses connaissances sur la durée. Pour chaque question, trois réponses sont alors proposées. Ainsi, ces questions sont adaptées à ce qu’il a retenu et à ce qu’il doit encore retenir. Leur choix, ainsi que leur périodicité sont définis par l’algorithme. Pour chaque sujet, un seuil d’ancrage est défini, entre 80 et 100 %. Tant que l’apprenant n’a pas atteint ce seuil, il continue d’avoir des révisions à un rythme qui peut aller de trois mois à même deux ans.

Ce qui suppose donc, en termes de conception, un jeu de questions suffisamment étoffé, entre 30 et 40.  Si l’apprenant s’implique dans les révisions proposées et qu’il répond au rythme défini, il optimisera cette mémorisation dans le temps pour qu’elle soit durable.

L’aspect ludique est privilégié, notamment dans le design et l’ergonomie de l’interface utilisée, adaptée à tous les écrans.

Pour quel type de formation conseillez-vous cette méthode ?

ORSYS

L’ancrage mémoriel : ludique et durable

C.G. : Alors, cela convient parfaitement aux connaissances normées pour lesquelles les salariés ne peuvent pas se permettre d’avoir des lacunes : connaissances techniques, informatiques, sur la législation, la réglementation… Ces domaines exigent un ancrage à 95, voire 100 %. L’apprentissage des langues et des règles de grammaire est également particulièrement adapté. Les compétences liées au management et au développement personnel sont plus difficiles à mettre en place par ce biais.

Chez ORSYS, nous avons conçu des ancrages mémoriels pour des cours d’anglais, de grammaire, de développement informatique. À l’issue du cours vécu en présentiel, l’ancrage prend le relais.  Notre culture digitale de l’instantanéité sature notre attention par la somme d’informations et de sollicitations que nous recevons. Les choix que nous faisons quotidiennement pour les trier développent notre besoin d’autonomie. Cela impacte également les modes d’apprentissage.

Et même si notre culture du présentiel et des échanges reste très forte, ce temps de formation se réduit. Les formats de trois jours proposés il y a encore quelques années sont passés à deux jours. La troisième journée se présente sous une forme différente : virtuelle ou à distance.

Avec l’ancrage mémoriel, nous allons plus loin en travaillant directement sur la mémorisation des connaissances.

 

Quelques formations utilisant l’ancrage mémoriel chez ORSYS :

Management/compétences métiers :

Gestion de projet, les fondamentaux (Réf. PNI ) 

■ Paie et cotisations sociales, établir ses bulletins de salaire, 3 jours (Réf. PAI)

■ Maîtriser les Incoterms et la réglementation douanière, 2 jours (Réf. RDM)

Nouvelles technologies :

■ Lean Six Sigma®, Green Belt, certification, 5 jours (Réf. GLB)

■ Gérer un projet informatique, 3 jours (Réf. GPI)

■ Oracle SQL, 3 jours (Réf. OSL)

■ Unix/Linux utilisateur, l’essentiel, 2 jours (Réf. BUX)

 

Découvrez ou redécouvrez notre série sur l’innovation pédagogique :

Et si on jouait pour mieux apprendre ? sur la ludopédagogie

Réveillons la pédagogie ! sur l’utilisation d’outils digitaux en formation (Klaxoon)

Outils visuels au service des formateurs

Expérimentons et apprenons ! 

Share


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “L’ancrage mémoriel : ludique et durable

  • Wathar Carine

    Bonjour,
    Y a-t-il possibilité de suivre un workshop à ce sujet ?
    Visualiser ce fonctionnement sur une formation en langue ou informatique (logiciels usuels) ?
    A vous lire
    Bien à vous,
    Carine Wathar

    • Rédaction d'ORSYS Auteur de l’article

      Bonjour,

      Nous proposons différentes formations utilisant l’ancrage mémoriel, notamment en informatique. À titre d’exemple :
      Gérer un projet informatique (Réf. GPI)
      Oracle SQL (Réf. OSL)

      Pour plus d’information, n’hésitez pas à contacter notre standard au 01 49 07 73 73, ils sauront vous accompagner vers le bon interlocuteur. Ou à l’adresse info@orsys.fr

      Cordialement,
      l’équipe ORSYS