Utilisez le potentiel de votre mémoire !


Share Button
ORSYS

Utilisez le potentiel de votre mémoire !

La communication 2018 est friande de digitalisation, d’authenticité, d’émotions, de réseaux. Nous devons constamment repenser nos méthodes de travail, tant sur le fond, que sur la forme, sans nous perdre. Comment intégrer tout cela dans notre moi profond ? Focus sur le développement de la mémoire et l’intégration de l’efficacité personnelle.

Le développement de la mémoire : à travers des canaux de mémorisation

Le cerveau stocke les informations dans des zones différentes et son mode de lecture est basée sur plusieurs médias – le visuel, l’auditif, le kinesthésique et le verbal.

La mémoire est en corrélation avec toutes nos fonctions cognitives : le comportement, l’individu et l’environnement. Elle est tournée vers le futur : c’est-à-dire qu’elle garde toutes les informations pour demain. La mémoire s’appuie sur les souvenirs du passé et se renforce avec les retours d’expérience du jour et des bonnes pratiques.

En d’autres termes, « la mémoire » est une éponge qui aspire chaque minute, chaque seconde et qui se renouvelle constamment à tout âge. La mémoire n’est pas immuable, elle se développe. Son potentiel est illimité.

Elle est basée sur trois types : la mémoire immédiate, la mémoire courte et la mémoire à long terme.

« Le développement de la mémoire » : organiser les informations

Pour cela, le développement de la mémoire passe par différentes formes : visuelle, olfactive, sensorielle… Bref nos sens. Et cela pour faciliter la mémorisation.

Par exemple, on peut faciliter la mémorisation par la réunion de quatre actions : tester, associer, catégoriser et structurer les informations.

De plus, la mémoire vous appartient, elle est unique : elle contribue à votre développement. Le cerveau est adapté à l’apprentissage mais l’apprentissage modifie le cerveau.

Autre exemple : le palais mental

L’idée d’un palais mental est de stocker dans une gigantesque série de lieux que vous connaissez déjà (le « palais ») des informations que vous voulez mémoriser à très long terme (votre formation par exemple). En même temps, quel ressenti allez-vous intégrer en plus ? L’odeur du lieu, les souvenirs de l’endroit, les contours, le ressenti…

Ce qui nous amène à l’efficacité personnelle (intelligence émotionnelle)

Mais qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle ?

Il s’agit de nos ressources internes, le fonctionnement social et émotionnel, le bien-être, la performance et pour faire le lien, les crochets de mémoire (un système d’association d’idées).

Face à l’émergence de leur sollicitation permanente, un danger guette : le trop plein, le burn out…

Tout cela a pris un essor foudroyant depuis de nombreuses années et cette question reste : comment composer avec cette nouvelle demande d’accessibilité, de performance à tout moment et les risques assujettis ?

La simplification est la clé du succès en suivant l’idée du « ce qui est bon pour moi, réaliste et réalisable »…

  • Prendre en compte nos bonnes pratiques et nos retours d’expérience.
  • Savoir lâcher prise.
  • Revenir à une communication simple, directe et authentique.

À présent, il convient de  transmettre et restituer l’information selon nos codes. Gardez le juste nécessaire. Restez soi-même tout en nous préservant.

Dans ce contexte, les outils du développement personnel, comprendre notre mode de pensée (cortex/limbique), les modes de communications (VAKOG*, PNL**), les outils de recentrage (Mind Mapping) restent la clé pour maintenir notre intelligence émotionnelle dans l’axe du bien-être.

Dans cet environnement, la mémoire est partie intégrante de notre mode de communication et peut être vue comme un outil : une autre manière d’appréhender les risques, le contexte, le bien-être !

Les notions de succès et de changement

ORSYS

Utilisez le potentiel de votre mémoire !

De quoi parlons-nous ? D’un événement, d’un coup de chance ou bien alors d’apprentissage assidu, de remise en question, d’efforts quotidiens, de recherche permanente, de choix, de temps…

De ce fait, la mémoire doit répondre et sera sollicitée sur ces axes suivant les attentes de chacun.

Par exemple, si on veut tout changer –  par où commencer ?

La mémoire est aussi utilisée comme un vecteur de transformation. Elle devra imaginer tous les plans A, B, C permettant de faire les bons choix. Prendre la décision de gérer un risque ou intégrer une ou plusieurs stratégies. Elle devra aider l’Homme à travailler ses qualités paradoxales.

En fin de compte, la première chose à changer est notre façon de voir les choses. Changer de perspective, changer de lunettes !

Pour Covey***, changer la perspective des choses, c’est le culte de l’initiative. En résumé, pour changer, il faut agir et se concentrer sur ce que vous avez dans les mains. Soyez acteur de votre changement en utilisant tous vos crochets de mémoire.

Dans ce prolongement, Wayne Koestenbaum parle de l’acceptation de l’épreuve. Nous avons besoin de vision, de sens de la réalité, d’éthique et de courage de mise en œuvre. Ce qui sera traduit à travers nos sens et  intégré dans notre mémoire en tant que bonnes pratiques ou en retour d’expérience.

Voilà le nouveau challenge pour l’Homme et sa mémoire.  Son intelligence émotionnelle en est considérablement enrichie. La mémoire fait partie intégrante de son moi et  assure un pilotage avec justesse et finesse de ses actions, de son rythme.

Le conseil de notre expert

Si l’on a une mauvaise mémoire, il ne faut pas perdre de vue que le cerveau est un muscle et qu’il a besoin d’entraînement pour se développer. Ainsi, être patient est une technique de mémorisation aussi efficace que de chercher à comprendre ce que l’on doit mémoriser.

Un vrai bonheur, si on sait s’écouter !

Liens vers formations

 

*VAKOG : acronyme de Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif, Gustatif.

** PNL : Programmation Neuro-Linguistique

*** Stephen Covey, auteur de Les 7 habitudes des gens efficaces.

 

ORSYS

Muriel Guillemot

Muriel GUILLEMOT – Business Coach – ORSYS

Spécialiste management et gestion des achats, approvisionnements, gestion des stocks et Supply Chain Management, elle aide à la mise en place de solutions AchaConseil. Elle conseille sur les besoins de l’entreprise pour élaborer de nouvelles stratégies d’achats.

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *