Archives mensuelles : avril 2011

Formation professionnelle : saisir les nouvelles possibilités offertes aux salariés comme aux employeurs

Par Nathalie Olivier
Consultante et formatrice en ressources humaines. Auteur de livres sur les ressources humaines et les PME parus chez Dunod et Eyrolles, elle anime également le blog rhconseilpme.blogs.com

Fin 2009, la nouvelle loi sur la formation professionnelle est entrée en vigueur en France. Après une première réforme marquée en 2003 par la création du droit individuel à la formation (DIF), de l’entretien annuel et de la professionnalisation, cette nouvelle mouture renforce les moyens des salariés pour qu’ils deviennent les acteurs de leur formation, tout au long de leur vie professionnelle. Cette évolution s’explique aussi par un deuxième objectif clé : aider les travailleurs a priori les plus exposés, à savoir les séniors, les personnes peu ou pas qualifiées et celles travaillant dans des TPE. Revue de détail de ces nouveautés.

lire la suite

Share Button

Cadres et dirigeants, encore un effort pour faire du lean management une réalité

Par Patrice Marvanne
Consultant en organisation et management

Après un premier effet de mode au tournant des années 2000, le management « agile » ou lean management revient sur le devant de la scène en France. De grandes entreprises et administrations affirment vouloir adopter cette organisation plus efficace qui fait la chasse aux gaspillages en tous genres et aux processus trop lourds. Mais des déclarations d’intention à la pratique, il existe un fossé qui trouve son origine dans la peur de la faute et la pesanteur hiérarchique.

lire la suite

Share Button

L’orthographe, une compétence trop souvent sacrifiée

Par Isabelle Oggero
Coach, formatrice en management, communication et développement personnel, fondatrice du cabinet Ikio.

Si la communication, le management et la prise de parole en public sont reconnus comme des compétences transversales indispensables, l’orthographe apparaît en comparaison comme un parent pauvre. C’est pourtant un vecteur de reconnaissance et d’ascension sociales, qu’il est possible de se réapproprier par le biais de formations ludiques.

Le poids des années d’école comme celui du regard d’autrui explique que bien souvent encore des salariés et des managers aient du mal à reconnaître leur maîtrise incomplète de la syntaxe et de la grammaire françaises. Il suffit de prononcer le mot orthographe pour réveiller le mauvais souvenir de dictées rébarbatives où l’accumulation de fautes met à mal l’estime de soi. Une fois entrées dans la vie active, nombre de personnes conservent ce complexe qui représente une entrave partielle à leur épanouissement professionnel.
lire la suite

Share Button