Archives mensuelles : janvier 2013

Les achats, levier de la performance des entreprises

 

 

Martine Pallot est consultante-formatrice chez ORSYS.
Ancienne directrice des achats dans plusieurs grands groupes,
elle a fondé en 2008, Dharana21, société qui accompagne les entreprises dans la définition de leur stratégie achat, la mise en place de sourcing adapté, le pilotage de la performance au service de l’efficacité de l’offre. Elle conseille aussi les entreprises dans le cadre du déploiement de leur projet RSE et plus spécifiquement en matière d’achats responsables.

 

Depuis près de vingt ans, la fonction achats a entamé sa mutation pour aller vers une professionnalisation croissante et devenir un enjeu stratégique des entreprises. Quels sont les facteurs qui ont influencé cette évolution et quelles en sont les conséquences dans les organisations ? Explications.

Un contexte en totale mutation

Martine Pallot, consultante gérante de Dharana 21 et formatrice pour Orsys, en est convaincue : « Ce sont essentiellement les bouleversements qu’ont subi les organisations qui ont impacté leurs choix stratégiques, faisant des achats un levier de leur performance. »

• De la conception d’un produit à sa mise sur le marché, les temps se sont considérablement raccourcis, ce qui a pesé sur le cycle de vie des produits. Les conséquences ne sont pas neutres pour les entreprises : en automobile, ce facteur temps oblige les constructeurs à devenir de simples assembleurs.

• Ensuite, la mondialisation des produits et services a obligé à plus de compétitivité afin de rester sur le marché. C’est, typiquement, la problématique de l’industrie de l’automobile en France… Mais ce n’est pas tout : en parallèle du développement des technologies de l’information, les risques pour les entreprises se sont accrus, pouvant notamment atteindre leur image.

• Le défi du développement durable représente aussi une composante essentielle de la performance des achats. On ne l’évalue plus sous un unique angle économique, mais aussi d’un point de vue environnemental, social et sociétal.

• Enfin, la valeur de l’entreprise est désormais évaluée selon des notations extra-financières. Elle va être jugée selon sa capacité à avoir de bons fournisseurs, de bons clients. lire la suite

Share Button